Les problèmes de dopage dans le monde du poker

Le dopage est la pratique consistant à absorber des substances ou à utiliser des actes médicaux définis par des organismes spécialisés afin d’augmenter ses capacités physiques ou mentales.

Si c’est dans le cyclisme que le dopage a fait le plus parler de lui notamment avec l’affaire Armstrong qui a été vécu comme un véritable séisme dans le secteur, le dopage est aussi présent dans des secteurs où on ne l’attend pas vraiment comme dans le poker.

Ceux sont en tout cas les conclusions d’une étude présentée par l’Université américaine de Nova Southeastern (Floride du Sud) réalisée sur 200 joueurs, live et online qui indiquent que 80% des joueurs de poker utiliseraient diverses substances afin d’améliorer leurs performances aux tables.

80% des joueurs interrogés au cours de l’étude ont déclaré avoir recours à une ou plusieurs substances pour améliorer leurs performances :

– 71% à la caféine

– 51% aux boissons énergisantes

– 46% à un complément alimentaire (vitamine B12, guarana, ginseng)

– 34% à la Marijuana

– 30% à l’alcool

– 29% à la nicotine

– 28% à des médicaments sous ordonnance (amphétamines, en majorité)

– 8% à la cocaïne

Les amphétamines serviraient à améliorer la concentration, la cocaïne aiderait à résister à la somnolence, les bétabloquants, en faisant baisser le rythme cardiaque, éviteraient de révéler des tells, la marijuana permettrait de résister au Tilt tandis que d’autres médicaments délivrés sous ordonnance, de la famille des méthylphénidates, augmenteraient nos performances de mémorisation

Partez en croisière poker en Méditérranée

Quoi de plus fabuleux que d’allier poker et vacances comme le font la plupart des joueurs professionnels qui profitent de magnifiques destinations tout au long de leur carrière qui les amènent tout autour du globe mais rarement sur les océans pour jouer.

Pourtant, grâce à Poker Cruise et MSC Croisières vous pourrez réaliser ce rêve car ils vous proposent une nouvelle édition du Mediterranean Poker Tour en novembre prochain. L’événement prendra la forme d’une croisière d’une semaine sur la Méditerranée, avec au menu trois tournois de poker. Une bonne opportunité de mêler poker, farniente et visites touristiques.

Le Mediterranean Poker Tour, débutera à Marseille jusqu’à Barcelone en passant par Gênes, Naples, Messine et Tunis, le tout sur une période de huit jours et sept nuits entre le 2 et le 9 novembre.

Si les journées seront consacrées au tourisme et à la découverte des villes-étapes, les soirées et nuits resteront totalement dédiées au poker avec du cash game, des SnG et surtout trois tournois :

Un Main Event sur quatre jours (tapis de 30 000 jetons ; niveaux d’une heure), avec un package d’une valeur de 1 200 € (tournoi non déterminé) pour le vainqueur ;

Un Side Event sur trois jours, avec au profit du vainqueur une croisière offerte par MSC pour deux personnes (valeur : 1 200 €) ;

Un tournoi shootout d’une journée, avec pour enjeu un week-end détente et bien-être pour deux personnes à Aix-en-Provence.

Le séjour se déroulera sur le MSC Preziosa, navire qui dispose de 1 715 cabines, un casino, sept restaurants, dix-huit bars, trois piscines, une piste de bowling, un théâtre, une salle de fitness, un cinéma 4D ou encore un spa de 1 700 m2 pour un tarif de 799 € en base double avec un field restreint à 140 participants.

Lourdes pertes pour le poker en ligne Français

En France, c’est l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) qui est en charge de suivre l’évolution du marché des jeux en ligne puisque c’est aussi cette autorité qui délivre et abroge les licences d’exploitation des opérateurs qui opèrent en France.

C’est dans cette optique que l’ARJEL vient de publier pour le mois d’août les Résultats d’exploitation du secteur des jeux en ligne ouvert à la concurrence pour l’exercice 2012.

Le poker en ligne affiche un résultat d’exploitation négatif de -36€ millions, contre -88€ millions en 2011. Même si le chiffre de l’année 2012 est négatif, il est bien meilleur que celui de 2011 et l’amélioration s’explique surtout par la baisse des dépenses plutôt que la hausse des recettes des opérateurs.

En mai dernier, dans son rapport d’activité pour l’année 2012, l’ARJEL rappelait que pour l’exercice 2011, première année complète d’activité, la perte d’exploitation s’est alourdie en valeur absolue, atteignant 183 millions € contre 168€ millions € en 2010 avec pour les paris sportifs plus de 74 millions €, pour les paris hippiques environ 21 millions € et pour le poker plus de 88 millions €.

Le résultat d’exploitation du marché des jeux en ligne régulés par l’ARJEL reste négatif mais s’améliore de près de 50%, représentant -12% du produit brut des jeux lors de l’exercice 2012 contre -27% lors de l’exercice 2011.

Pour conclure, les opérateurs ont des dépenses 12% plus élevées que leurs recettes (Produits brut des jeux, PBJ) en 2012, une bonne nouvelle pour l’ARJEL puisque, en 2011, les pertes représentaient 27% du PBJ.

Bwin.party : Bientôt accessible en Belgique

Voici une bonne nouvelle pour les amateurs de jeux de casino en ligne en Belgique. Il s’agit de l’accord conclut entre le Groupe Partouche SA, propriétaire et opérateur de 4 casinos de grande renommée en Belgique et à travers toute l’Europe et Bwin.Party Digital Entertainment, célèbre opérateur de poker en ligne. Cet accord de collaboration offre à Bwin.party l’opportunité de conquérir l’univers des paris sportifs, du poker en ligne et des jeux de casino en Belgique grâce à une licence de casino belge du Groupe Partouche.
Ainsi, les joueurs résidant sur le territoire Belge pourront profiter du professionnalisme et de toute la technologie de Bwin.party avec des offres inédites en matière de jeux en ligne, une liquidité importante mais aussi de nombreuses offres en provenance du casino physique et du casino virtuel. Toutefois, il faudra attendre patienter jusqu’à la fin du premier semestre 2013 pour que ces sites soient opérationnels.

WPT National China: Du beau monde au MGM Grand Sanya

Le World Poker Tour (WPT) reste un des plus grands tournois de poker internationaux. A chacune de ses étapes, le succès est souvent au rendez-vous. Après avoir effectué une escale glorieuse à Prague, le tournoi pose désormais bagages en Chine. En effet, le WPT National China a débuté jeudi dernier. Au total, l’évènement a attiré 500 participants dans la salle de poker du MGM Grand Sanya, un complexe hôtelier de grande envergure qui campe sur les plages de l’ïle de Hainan. Ce field est particulièrement relevé car des stars internationales comme Phil Hellmuth, Johnny Chan, McLean Karr et David Chiu en font partie.

Cette étape chinoise du WPT est couronné d’énorme succès. Il reste à savoir si les pros du poker locaux arriveront à défendre leur honneur en remportant le trophée. Notons que le champion repartira avec une belle prime de 1.200.000 ¥, une somme équivalente à 192.000 $.

Victor « choop » Choupeaux remporte l’ACF 1000

Victor « choop » Choupeaux est sorti victorieux lors de sa participation à l’un des tournois mensuel les plus prisés de la capitale qui s’est tenu à l’Aviation Club de France, l’ ACF 1000 en l’occurrence. Il y avait eu 70 participants en tout qui a pris part à l’évènement et Victor a également payé 1000 € de droit d’entré comme tous les autres joueurs. Et c’était ce jeune parisien de 23 ans qui a été le plus fort en remportant l’ACF 1000 et en recevant 19.740 € de gains.

Victor « choop » Choupeaux est plutôt connu par ses performances dans le monde du poker en ligne que sur des tournois en salle. Mais cette fois-ci, le français a sorti ses compétences durant ce tournoi. Après deux jours de compétition, Victor a fini par s’imposer face à Henri Fachinetti durant le head’s up en laissant au britannique Jeremy Nork la troisième place.

Vannes: lL SBEC choisi comme délégataire du futur casino

C’est désormais officiel, la Société bretonne d’exploitation de casinos (SBEC) sera le délégataire du futur casino de Vannes. La SBEC a été acceptée en tant que délégataire chargé de construire et d’exploiter le futur casino à Vanne suite au vote du Conseil Municipal. Le débat a été tendu, la gauche vannetaise n’a pas manqué de tirer à boulets rouges sur les concepteurs de ce nouveau projet comme le risque de déséquilibre pour le centre-ville, la proximité du bar et la brasserie du casino à moins de 200 m d’un lieu de loisirs accueillant des enfants…
Mais le maire, David Robo, a vite fait remarquer que le vote n’était pas axé sur la question de la création d’un nouveau casino, mais plutôt sur le fait de choisir le délégataire de ce nouveau projet. Pour le maire, David Robo, ce casino sera une opportunité pour la ville, car la ville recevra non seulement un nouveau Palais des congrès , mais elle sera également dotée d’un nouveau casino. Mais certains politiciens restent sceptiques et craignent qu’avec ce nouveau casino, les masses déjà pauvres s’adonnent davantage à l’alcool et seront sujets au phénomène d’addiction.

Poker en ligne : Nouvel échec pour le sénateur Harry Reid

Malgré l’intervention de plusieurs sénateurs américains, la régulation du poker en ligne aux États-Unis n’aura pas lieu cette année 2012 malgré la ré-élection de Barack Obama. Certains États étaient déjà prêts à légaliser les jeux d’argent en ligne à leur niveau, mais la loi n’est pas passée dans le cadre de la lame duck session, session parlementaire permettant d’ adopter des lois avant le renouvellement des chambres parlementaires.
C’est un nouvel échec pour le démocrate Harry Reid, instigateur du projet de loi fédérale Gambling Prohibition, Poker Consumer Protection and Strengthening UIGEA Act of 2012 où il a eu le soutien de la Poker Players Alliance (PPA). Selon ses proches, Harry Reid essaierait encore une autre tentative en 2013, mais ne semble plus être optimiste. Quant à John Pappas, directeur exécutif de la Poker Players Alliance, il n’a pas caché sa grande déception. Pour rappel aux Etats Unis, seuls deux États, le Nevada et le New Jersey, sont très en avance en matière de jeu de poker en ligne .

EPT Prague: Marvin Rettenmaier remporte le High Roller

L’allemand Marvin Rettenmaier s’est de nouveau surpassé en remportant samedi soir le High Roller de l’EPT Prague et part pour l’occasion avec la somme de 365 300€. Marvin Rettenmaier s’offre sa troisième victoire d’envergure de l’année après ses succès au WPT World Championship, et le WPT Chypre, cette année lui a rapporté pratiquement 2,5 millions de dollars en gains.
Pour rappel, le High Roller de l’EPT de Prague a rassemblé un field de 113 joueurs de poker, Marvin Rettenmaier , représentant de la salle de poker Party Poker s’est carrément explosé sur la table finale en se mesurant face à des concurrents redoutables comme Jason Mercier qui finit 7e, Sorel Mizzi terminant 5e et Juha Helppi clôturant le podium. Les deux Français Aubin Cazals, termine 9e et Philippe Ktorza se sont classés 4e. Quant à Fabien Quoss, il termine runner up. Grâce à cette victoire, Marvin Rettenmaier est de nouveau premier au classement Bluff Magazine’s 2012 Poker Player of the year.

Marathon Poker 2013: Du jamais vu

Le poker est un jeu toujours en vogue. Sur le net, les tournois proposés par les rooms ne manquent pas surtout en cette période de fin d’année. La plateforme Turbo Poker avec Texas Poker et le casino Le Phoebus concoctent un tournoi de poker d’une durée de 40 heures sans interruption. Ce marathon du poker se fera du 8 au 10 février 2013 dans l’enceinte dudit casino qui se situe à Gruissan, station balnéaire assez connue.
Innovant et incroyablement dynamique, ce tournoi un peu particulier, s’annonce comme le tournoi le plus excitant jamais encore mis en place. Il est sponsorisé par TurboPoker et a un nouveau concept en France. Pour pouvoir faire partie des participants à ce tournoi de poker, il est impératif de former un binôme c’est-à-dire que chaque équipe est composée de 2 joueurs. Logique dans la mesure où la partie durera 40 heures non stop. Chaque joueur se relayera tout au long du tournoi et devra jouer pendant au moins 2 heures à chaque fois.